29 mars 2009

Opération Pingouin alerte

Guillaume est mort. Il a succombé à ses blessures lors d'un attaque sanguinaire perpétré par le chef des terminators. Le membre du trio connu sous le nom de Guillaume avait été attire vers le QG des terminators à San Francisco qui gouvernent l'état de la Californie incognito en se faisant passer par une célébrité allemande de Hollywood.

Voici ce que j'aurais du rapporter si ma mission de sauvetage Pingouin alerte n'avait pas été un succès total et incontesté. En effet, Guillaume est vivant et en aussi bonne santé qu'à l'habitude.

Quand j'ai appris par l'Office D'Intelligence de La musaraignE que la vie de Guillaume était menacée, je me suis armé jusqu'au dents et je me suis dirigé vers les coordonnées qui m'avaient été fournies.

Cette mission fut si périlleuse et remplie d'action, d'aventures loufoques, de drame, d'humour, d'intrigue, de romance et de combats sanglants, qu'essayer de la décrire avec des simples mots serait une insulte à l'humanité et à tout ce qu'il y a de bon dans ce monde.

Je me limiterais à dire que les bons triomphent à la fin, en sauvant le monde au dernier moment quand on croyait que tout était perdu à jamais. Bien sur, les méchants périssent en suite dans les flammes qu'eux mêmes ont attisé.

Maintenant, pour établir de manière définitive la présence du trio et de la musaraigne constipée à San Francisco, Guillaume s'est porté volontaire pour reproduire la gracieuse image d'Odile aux coordonnées 37.775959,-122.512794, dans une échelle odiléenne.

Si la presence de la moitié du trio et de la musaraigne constipe à San Francisco peut resulter en un si grand succès, imanignez ce que la precence complete du trio peut faire dans le monde.

24 mars 2009

La Goullete, là où les Benoits du monde fêtent leur anniversaire

Note: J'ai écrit ce récit il y a déjà quatre mois et c'est maintenant que je le publie.

Je profite de la proximité de Halloween, et d'être au Nigeria (un pays plus proche de la Tunisie que le Canada) sans avoir absolument rien à faire pour remplir une autre page de l'histoire du trio le plus aimé de tous.

Il y a environs six mois, nous avons célébré la fête de notre  bien aimé Benoit. Il faut noter que j'ai laissé que le souvenir de l'évènement mijoter dans mon esprit jusqu'à me sentir prêt à le rapporter dans toutes sa splendeur (j'ai ensuite attendu six mois par pure paresse avant de le rédiger cette humble chronique).

Pour souligner cette évènement, nous sommes allés dans un très joli restaurant tunisien: La Goulette. Pourquoi tunisien? j'entends déjà les interrogations exaltées de nos nombreux lecteurs. Eh bien, c'est à la fois très simple et très compliqué.

Benoit nourrit depuis sa plus tendre enfance une passion incontrôlable pour tous ce qui est tunisien ou à un lien (même lointain) avec la Tunisie. Son amour pour la Tunisie influence ses choix et son comportement en général.

Un raisonnement de premier niveau pourrait mener à croire qu'il s'habille avec des vêtements tunisiens traditionnels, ne mange que de la nourriture préparée exclusivement en Tunisie, qu'il utilise le Dinar Tunisien comme devise lors des ses achats quotidiens, ou qu'il proclame "Hurriya, Nidham, ’Adala" sans cesse. En fait, c'est tout au contraire, pour rendre son amour plus significatif il préfère le vivre de manière parfaitement opposée, montrant ainsi qu'il est prêt à renoncer à ce qu'il aime le plus au monde pour ce qu'il aime le plus au monde. En outre, il serait trop facile pour lui de faire semblant de détester la Tunisie puisqu'il aurait à faire simplement l'opposé de ce qu'il ressent, c'est pourquoi, étant beaucoup plus brave, il donne l'apparence de s'en intéresser autant que quiconque de son entourage et semble indifférent à la Tunisie en général.

video

Revenant à la soirée à La Goulette. Le repas fut très bon, Benoit reçut des piments forts comme cadeau d'anniversaire, il en mangea un accompagné de Danail, et des énormes flots de larmes s'écoulèrent à la suite de la dégustation. Fin.